La crème au beurre à la meringue suisse

20141219_022132Cette étape de la recette n’est pas indispensable. Le gâteau peut très bien être monté sans crème au beurre en y ajoutant ce que l’on veut à la place (crème de marron, nutella, mélange mascarpone sucre glace…) ou n’en ajoutant rien de plus. J’avoue n’avoir testé que 2 possibilités :

  1. rien entre mes disques de gâteau
  2. la crème au beurre

Aujourd’hui je vais donc vous expliquer comment s’y prendre pour réaliser une belle crème au beurre à la meringue suisse.

Les ingrédients :

  • 5 blancs d’œufs
  • 160 g de sucre
  • 285 g de beurre à température ambiante
  • une pincée de sel
  • 2 cuillerées à café et demi d’extrait de vanille

Réalisation de la recette :

  1. Faire chauffer le sucre, la pincée de sel et les blancs d’œufs au bain marie sans jamais cesser de fouetter et ce jusqu’à atteindre 60°C. Le sucre doit s’être complètement dissout.
  2. Fouetter ensuite la préparation pendant 10 min à grande vitesse afin de la refroidir.
  3. Dans votre robot, avec la feuille, mélanger de nouveau la préparation à vitesse moyenne en y ajoutant le beurre petit morceau par petit morceau (pour bien faire il faut que votre préparation et le beurre soient à même température).
  4. Finir par mélanger à vitesse maximale pendant 3 min.

Et voilà votre crème au beurre à la meringue suisse est prête !

Rainbow cake Hello Kitty : La recette

 

20141221_172715Et aujourd’hui place à la recette en elle même.

Comme je le disais pas vraiment de difficulté pour la réaliser mais un temps de cuisson très long au final du fait de cuire chaque pâte séparément.

Voici la recette de la génoise :

Ingrédients

  • 452 g de beurre à température ambiante
  • 932 g de sucre
  • 10 blancs d’œufs
  • 4 cuillères à café de vanille
  • 750 g de farine
  • 670 g de lait à température ambiante
  • 2 sachets de levure

Réalisation du gâteau

  1. préchauffez le four à 180 °C
  2. mélangez le beurre et le sucre
  3. ajoutez un à un les blancs d’œufs
  4. ajoutez la vanille
  5. dans la farine mélangez la levure et une pincée de sel
  6. ajoutez successivement le lait et la farine
  7. déterminer le poids de chaque disque de gâteau (voir petite astuce en bas)
  8. transvidez les 5/6 de votre pâte dans un saladier en ne laissant dans votre bol mixeur qu’1/6 de pâte
  9. ajoutez le colorant de votre choix (n’hésitez pas à forcer la dose si vous cherchez à obtenir un résultat punchy )
  10. versez votre pâte colorée dans un cercle déposé sur une plaque de cuisson au préalable recouverte de papier sulfurisé
  11. enfournez pour 15 min
  12. répétez l’opération avec chaque sixième de pâte pour obtenir ainsi 6 disques de couleur différente

Petites astuces :

  1. Pour diviser sa pâte en 6 portions égales, pensez à peser votre bol mixeur à vide. Ainsi quand votre préparation sera finie, vous n’aurez plus qu’ à peser le tout (bol + préparation), à retirer de ce poids celui du bol vide, et à diviser en 6 le poids obtenu.
  2. De plus si vous utilisez un cercle et que la pâte a tendance à s’échapper par le bas, pensez à ajouter du poids au-dessus de votre cercle au moment d’enfourner, comme un plat à lasagne vide en terre. Ainsi le cercle appuiera bien sur votre plaque de cuisson et les risques de fuite seront limités.

Voilà, je vous ajoute quelques petites images pour vous donner une idée des différentes textures à obtenir au fur et à mesure de la réalisation de la recette.

Mélange beurre + sucre

20150123_162324Mélange beurre + sucre + blancs d’œufs

20150123_172157

Coloration de la pâte en violet

20150123_194931Les 6 disques de gâteau cuits20150123_204958

Au prochain billet pour la crème au beurre à la meringue suisse 😉

Rainbow cake Hello Kitty : Le matériel

Tout d’abord il faut un bon robot qui soit capable de fouetter et mélanger correctement. Pour ma part, nous avons investi il y a deux ans dans un « Kitchen aid » qui s’avère fonctionnel et pratique à l’usage.

kitchenaid 1Ensuite des spatules en tout genre 😉 bien pratiques pour vider son bol et étaler la crème au beurre à la meringue suisse sur le gâteau.

spatule-coudee-lame-inox-deglon spatule-cuisine-patisseriePour le moule à gâteau, j’ai utilisé un cercle extensible avec un diamètre de 220 mais je vous conseille un cercle non extensible. Ici la fonction « extension » n’a aucune utilité et s’avère plus gênante qu’autre chose. Le cercle a l’avantage de faciliter le démoulage et représente ainsi une sécurité quand à l’aspect final du gâteau, de plus il permet un gain de temps pour le nettoyage.

315vRy0E-DL._SX300_Pour colorer les pâtes, j’utilise les colorants Wilton que ce soit pour la pâte à gâteau ou la pâte à sucre. Jusqu’à présent je n’ai jamais été déçue du résultat.

13505-0w300h300__Wilton_Set_Colorants_Concentres_WiltonToujours pour la réalisation des gâteaux, je vous conseille un petit produit miracle : un spray anti-adhérant pour pâtisserie. Il évite ainsi que le gâteau ne colle au moule à la cuisson et sincèrement c’est ultra efficace !

226_192438_maxPour la crème au beurre à la meringue suisse, il vous faudra un thermomètre culinaire et un fouet.

ori-thermometre-digital-prima-long-229 fouet-inox-249-350x350Enfin je terminerais avec le travail de la pâte à sucre. Pour cela plusieurs choses sont nécessaires :

  • un rouleau en plastique pour la pâte à sucre (attention ne le prenez pas en bois, la pâte adhèrerait alors au rouleau)

61hu7-EACvL._SL1500_

  • un tapis en silicone pour étaler la pâte à sucre (on en trouve à des prix tout à fait abordables chez Ikéa )
  • un plateau tournant sur lequel déposer le gâteau au moment de la décoration en pâte à sucre (idem on en trouve chez Ikéa )

snudda-plateau-tournant__37244_PE129233_S4

  • un moule à perle

226_147421_3_max

  • des emportes pièces de forme circulaire

Et pour terminer une belle cloche à gâteau pour présenter son œuvre d’art ! (toujours trouvée chez Ikéa 😉 )

arv-brollop-plat-de-presentation-a-couvercle__78683_PE201426_S4Une fois équipé, il n’y a plus qu’à se lancer…

Rainbow cake Hello Kitty

20150124_15423620150124_154338_1Aujourd’hui place à un petit peu de pâtisserie avec ce premier tutoriel que je vous propose. J’ai réalisé ce gâteau à 3 reprises pour les 3 ans du petit chat (et oui entre l’école, la famille et les amis ça fait bien 3 occasions de pâtisser 😉 ) Cela en fait des fêtes, et en même temps je dirais heureusement ! Car bien que le gâteau en soi ne soit pas hyper complexe il y a toujours une petite série d’imprévus auxquels il faut savoir palier. La recette que j’ai utilisé pour la réalisation de ce gâteau est tirée du blog http://sweetapolita.com/. Les recettes y figurent toutes en anglais, ce qui dans un premier temps je l’avoue ne facilite pas la tâche. Mais une fois le problème de traduction dépassé, le reste n’est que maîtrise de son propre matériel, et je dois avouer que la génoise est vraiment très bonne. Une fois les petits problèmes de moule et de température de four résolus, il s’agit de maîtriser la « crème au beurre à la meringue suisse » qui avec un bon robot est un jeu d’enfant. Enfin la dernière étape est celle de la pâte à sucre. Tout un programme, surtout quand le gâteau est de belle hauteur… Ce gâteau est très, très, très long à réaliser, car chaque épaisseur est cuite séparément. Alors bien que la cuisson de chaque gâteau n’excède pas 20 min, il faut compter entre eux la coloration de la pâte suivante, le lavage du moule etc… qui au final font exploser le timing. Néanmoins le jeu en vaut vraiment la chandelle. A l’école, je l’avoue nous sommes passés un peu pour des extras terrestres en apportant ce gâteau (en même temps 3 ans ça se fête dignement non ?) mais la maîtresse et l’Atsem ont été unanimes : les enfants ont été mes premiers fans. Quand à la famille et aux amis, la recette a été validée sans conteste 😉 Bref, si vous aimez les défis et que vous êtes courageux et patients, je n’ai qu’une chose à vous dire : lancez vous ! Les petits yeux émerveillés de votre petit bout de chou devant une telle pâtisserie seront sans nul doute votre plus belle récompense.

Pour vous expliquer au mieux les différentes étapes de ce gâteau, je prévois 4 autres billets concernant :

  • le matériel utilisé
  • la réalisation de la pâte à gâteau et de sa cuisson
  • le glaçage à la crème au beurre et à la meringue suisse
  • la décoration en pâte à sucre

Londres : Le débrief

DSC_7919

Pour finir cette série d’articles sur Londres, je dirais que c’est une destination facile pour partir avec un petit bout de chou, à condition que la pluie ne soit pas au rendez-vous. Quand je revois cette petite semaine, je me rends compte que nous avons quand même passé beaucoup de temps à nous balader dehors. Alors bien sûr nous sommes entrés voir quelques monuments comme Saint Paul cathédral ou le museum d’histoire naturelle ou la gare de King’s Cross et d’autres, mais finalement à chaque fois c’était pour mieux ressortir nous promener… Cet aspect de notre séjour était plutôt sympathique car pour le coup, nous ne nous étions pas fixé d’objectif et avons réellement profité de la ville en elle-même. Cependant comme je l’avais dit nous avions eu beaucoup de chance car sur une semaine (en février tout de même !), nous nous sommes retrouvés sous la pluie que deux petites heures….

Il est évident maintenant que si il avait plu toute la semaine, il aurait certainement fallu se réfugier à l’intérieur et là, la gestion du petit chat aurait été autre… Donc à mon sens la période à laquelle on part, peut être déterminante dans la réussite de ce voyage.

Pour les studios, nous n’avons pas rencontré de réel souci pour y passer la journée, mais là aussi j’avoue que le fait d’être quatre adultes pour surveiller un petit bout, le fait que ce dernier fasse encore très facilement la sieste dans la poussette malgré la foule, nous ont bien aidé. Certainement qu’à deux, nous n’y aurions pas passé la journée, tout dépend là de son enfant…

Enfin je terminerais par le logement qui est une donnée capitale avec un petit bout. Les tarifs y sont élevés mais un peu comme pour Paris je dirais. Nous avons de mémoire payé un peu plus de 100 euros la nuit pour un hôtel Best Western situé tout près de la gare de « Victoria Station ». La qualité du service et l’emplacement de l’hôtel étaient très bien. Je vous le recommande donc.

DSC_9442

Londres nous a beaucoup plu. Pour nous trois c’était une grande première… bien que nous ayons beaucoup voyagé à deux, mon mari et moi étonnamment n’y avions jamais encore mis les pieds. Chose faite à présent, et nous n’avons pas été déçus du tout. J’espère d’ailleurs bien pouvoir y retourner pour voir tout ce que nous n’avons pas pu faire pendant ce premier séjour et la liste est longue…

Et vous quels souvenirs et quelles impressions avez vous de la capitale britannique ?

DSC_9455

Manger à Londres

Faire manger son petit bout à la maison n’est pas toujours chose aisée, alors à l’étranger, ça peut rapidement devenir compliqué. Étant donné que le petit chat n’avait qu’un an au moment du voyage, on va dire que culinairement parlant le séjour a été très lacté. Avec la moitié de la valise pleine de biberons prêt à l’emploi, et l’autre de compotes, nous partions confiants et je dois avouer que pas un biberon ne s’est avéré être de trop durant le séjour.

A l’inverse pour nous adulte, il fallait bien évidemment se nourrir d’autre chose que de lait. Le gros souci quand on arrive à l’âge où son enfant marche, est de le faire tenir assis au restaurant tout le long du repas et de trouver bien entendu un endroit qui accueille sans souci des familles avec enfants en bas âge. Durant la semaine, nous avons donc favorisé des repas assis au chaud, (car manger sur le pouce pendant une semaine avec un petit bout n’est pas envisageable non plus), mais à l’ambiance simple et familiale. Nous avons entre autre goûté le fameux fish and chips qu’on a trouvé très bon. Un peu gras, mais très bon. Nous avons également déjeuné dans une chaîne de restauration que l’on connait en France « Le pain quotidien ». Là aussi, on a été ravi de l’expérience, car les plats proposés et pâtisseries, avaient été revus à la sauce british, donc une jolie découverte également. Londres abrite un autre type d’établissement assez connu : le « Rainforest café », alors c’est certain culinairement parlant à mon sens il n’y a rien de transcendant à y manger, mais cependant les enfants adorent le décor (les adultes aussi d’ailleurs) et cela permet de faire une petite pause sympathique pour les petits bouts.

Enfin nous nous sommes octroyés tout de même un petit repas dans une taverne de la City avec une partie de l’établissement utilisée pour accueillir le pub et l’autre utilisée pour le restaurant. Nous y avons très bien mangé et ce pour un tarif raisonnable.

Avec un petit bout, nous n’avons eu qu’un petit aperçu de la cuisine anglaise mais ce que nous  avons pu goûter n’était pas mauvais.

Mon gros regret est de ne pas avoir pu déguster un vrai tea time, mais je m’étais renseignée au préalable et l’expérience n’est pas donnée entre 15 et 30 euros par personne selon l’établissement choisi. Bref avec un petit bout de chou d’un an j’ai eu peur que ce ne soit pas jouable ou tout du moins pas dans de bonnes conditions.

Pour finir je dirais que Londres est une ville pleine de surprises et que sa cuisine recèle son propre lot à découvrir.

Quelques endroits sympathiques où s’arrêter

Que faire à Londres avec un petit bout d’un an ?

Et bien on promène essentiellement. Il est clair qu’on peut oublier les longues visites culturelles dans les musées où le petit chat ne pourra pas gambader librement et ou rien de ce qui pourra y voir ne sera en mesure d’ éveiller un tant soi peu sa curiosité. Donc comme je le disais pas de visite de la maison de Jack l’éventreur ni de musée de Madame Tussauds au programme (en même temps il faut bien se donner une raison de revenir) mais une découverte de la ville par ses rues et monuments.

Alors forcément nous avons beaucoup marché et promené en poussette, mais il faut dire que pour un mois de février nous avions eu beaucoup de chance avec une météo clémente. Dans toutes nos petites découvertes, il y a bien sûr les incontournables de la ville comme le Tower Bridge, Big Ben, la London eye mais également d’autres endroits peut être un peu moins connus de certains comme Camden Town, le museum d’histoire naturelle ou encore Covent Garden (quoi qu’en citant tous ces endroits je me dis qu’ils sont tout aussi incontournables que les autres).

Bref pour tous ceux qui cherchent à découvrir Londres avec ou sans petit bout, voici quelques images de la capitale so british.

Big Ben

DSC_7951Covent GardenDSC_9476Le quartier chinois (Par chance, nous sommes tombés à la période du nouvel an)

DSC_9474Camden Town

DSC_9337 DSC_9349 DSC_9331DSC_9356 Trafalgare square

DSC_9457Notting Hill

DSC_9420DSC_9421Harrods

DSC_8607Hamleys (célèbre boutique de jouets londonienne)

DSC_9228 DSC_9226Le museum d’histoire naturelle

DSC_8462  DSC_8496DSC_8432 La City

DSC_8838 DSC_8844 Le Leadenhall market

DSC_8783La London eye et sa vue imprenable sur Londres

DSC_8040 DSC_8025Saint Paul Cathédrale

DSC_8663Buckingham Palace

 DSC_8186DSC_8197DSC_9447Le Tower Bridge

DSC_8825DSC_8829Picadilly

DSC_9206

Les parcs londoniens

DSC_8266

Hyde Park

Quand on part avec un petit bout d’un an à l’étranger, bien entendu la première chose à laquelle on pense c’est adapter sa vitesse de croisière à son rythme. Et à cet âge prendre le grand air dans un parc est un must qu’on ne saurait contourner. C’est pourquoi quand nous nous sommes lancés dans cette première escapade à Londres, j’avais inévitablement programmé quelques petites ballades en poussette dans les nombreux parcs de la capitale.

Londres est une ville très agréable à visiter. Les gens y ont été très gentils avec nous tout le long de notre séjour. Elles est entre autre connue pour ses grands espaces verts, véritables poumons de la ville. Rien à voir avec nos parcs parisiens ,que je trouve magnifiques ceci dit en passant. En effet les deux villes présentent des espaces verts totalement différents, à vrai dire elles sont difficilement comparables sur ce point. A Paris ( à l’exception des Buttes Chaumont ) les parcs sont généralement plus petits mais très travaillés ( jolies fontaines, bancs, parterres de fleurs etc … ) A Londres les espaces verts sont beaucoup plus grands mais plus simples. J’ai pris tout autant de plaisir à me balader dans les uns et les autres.

Une chose est sûre : que ce soit à Hyde Park ou dans un autre parc londonien, l’impression de s’échapper de la ville est bien présente et ça pour de vrais citadins ça n’a pas de prix 😉

Je vous laisse découvrir quelques clichés de ces beaux espaces verts . . .

Et vous ? Quelles expérience avez vous des parcs londoniens ?

Saint James Park

DSC_9446DSC_9268DSC_9488DSC_9254DSC_9293

Kensington Gardens

DSC_8346

Les studios Harry Potter

DSC_8931DSC_8952Quelle petite merveille !

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler des studios Harry Potter à Leavesden près de Londres. Il y’ a de ça deux ans presque, nous décidions d’emmener le petit chat pour une petite virée à Londres avec nous pour une semaine.

Accompagnés d’un autre couple, pour un premier voyage à l’étranger, le challenge nous paraissait raisonnable. Je vous ferai part de notre expérience du voyage avec petit bout de chou dans un autre billet, mais aujourd’hui place à la magie des studios.

Pour commencer la visite.

DSC_8953A l’époque où nous y sommes allés il fallait réserver un jour et un horaire de visite. La durée de la visite était estimée sur le site à 3 heures : nous y avons passé la journée entière 😉 sachant que nous avions le premier horaire d’ouverture. Nous avons pu ainsi découvrir les lieux sans personne, une chance car très rapidement les studios se sont remplis comme un oeuf.

La visite débute par un petit film et se poursuit par l’entrée dans la grande salle à manger de Poudlard. Une fois à l’intérieur, on peut se promener dans ce lieu mythique (pour tous les fans de Potter) et admirer la décoration et les costumes présentés.

DSC_8958DSC_8997DSC_8969La suite de la visite se déroule alors en trois étapes :

*une première étape où l’on peut voir les différents décors du film (la hutte de Hagrid, le bureau de Dumbledore, le ministère de la magie, la salle commune de Poudlard …)

DSC_8973

DSC_8978DSC_8990DSC_9008DSC_8995DSC_9000DSC_9009DSC_9006DSC_9017*une seconde étape avec les décors extérieurs (la maison des Dursley, le magicobus …)

DSC_9041 *et enfin une dernière étape avec tous les objets à effets spéciaux utilisés pour le tournage et surtout le chemin de Traverse … sans conteste mon passage préféré de la visite 😉DSC_9068DSC_9069DSC_9078DSC_9083DSC_9082DSCF4987DSC_9136

Les studios sont très bien organisés et fournis. Nous avons déambulés avec plaisir à travers tous ces décors et objets, et une journée pour tout voir est à mon avis un bon compromis.

La fin de la visite se termine par la traditionnelle boutique à souvenirs qui est à elle même un petit musée Potter. D’ailleurs repartir avec un petit sachet de dragées de Bertie Crochue ou une chocogrenouille fait toujours son petit effet auprès des connaisseurs une fois de retour à la maison …

DSC_9178DSC_9165DSC_9144DSC_9158

Bref, j’ai trouvé ça amusant et instructif à la fois de voir ces studios. Nous avons passé une excellente journée et je conseille vivement cette visite à tous les fans d’Harry Potter.

 

Un gâteau de princesse

20141112_163617Parce que ces dernières années la pâte à sucre est devenue un incontournable de la pâtisserie surtout en ce qui concerne les enfants. Je ne pouvais clairement pas passer à côté surtout avec un petit chat à la maison ! Alors petit à petit je m’y suis mise. J’ai commencé modestement pour atteindre finalement la confection de gâteaux un peu plus sympathiques ;-).

Aujourd’hui j’ai décidé de vous présenter un gâteau que j’avais préparé à l’occasion d’un goûter à la maison avec une des petites copines du petit chat. Pour le gâteau en lui même rien de bien compliqué : une base de gâteau au yaourt parfumé à la fleur d’oranger. Bien entendu c’est le décor qui fait tout le gâteau. Celui-ci avait été réalisé à coup de patience et d’emporte pièces. Une jolie figurine, quelques paillettes alimentaires et le tour était joué ! Les petits chats en ont eu plein les yeux et les papilles ; et nous, les mamans, on a été ravis de voir leurs petites bouilles s’illuminer.20141112_164105_120141112_163939_120141112_163648