Le verger : un premier jeu de société

51PzuVDoS7L._SX300_Le temps file à toute allure et je m’aperçois que je ne vous ai toujours pas proposé de jeux qui pourraient intéresser les petits. Aujourd’hui j’ai sélectionné un jeu commercialisé par le groupe Habba.

Quand son enfant est petit, bien entendu une des premières activités qu’on peut lui proposer est le coloriage. Même si au départ, ceux-ci ne s’apparentent qu’à de vulgaires gribouillages, très rapidement l’enfant prend plaisir à utiliser les couleurs, à recouvrir les surfaces de sa feuille et finit par se pencher sur la question du « Attention ne dépasse pas ».

Mais pour ma part, ce que je trouve très sympathique pour lui et pour nous, c’est de l’initier le plus tôt possible au jeu de société. Cette initiation correspond bien entendu à un véritable apprentissage. Il faut que l’enfant comprenne :

  1. que le jeu se joue à tour de rôle
  2. le but du jeu
  3. accepte de perdre

Bien souvent, l’enfant commence par se faire sa propre idée de ce à quoi correspond le jeu et de ce qu’il doit faire. Cette idée n’est pas forcément conforme à nos attentes. Pourtant le laisser manipuler, s’approprier le jeu tel qu’il en a envie n’est pas une mauvaise chose… mais bien sûr si on veut vraiment jouer avec lui, il ne faut pas s’arrêter là.

Le plus facile pour faire connaître un jeu à son enfant reste de le faire jouer avec d’autres qui connaissent déjà le jeu, ainsi l’enfant a plus de plaisir à se mettre dans l’activité. Pour cela, si on a la chance d’avoir des neveux ou nièces, autant en profiter.

Le premier jeu dont je souhaite vous parler est le «Verger». Un jeu accessible dès deux ans. Il s’agit d’un jeu coopératif dans lequel tous les joueurs se battent contre un corbeau. Le but est de récolter tous les fruits du verger avant que le corbeau ne l’ait fait. Pour cela on lance un dé :

  • si on tombe sur une couleur, on doit ramasser un fruit de la couleur correspondante,
  • si on tombe sur le panier, on peut ramasser deux fruits de son choix,
  • si on tombe sur le corbeau, on ajoute une pièce du puzzle représentant le corbeau.

Il faut donc avoir ramassé tous ensemble, tous les fruits du verger avant que le puzzle du corbeau soit totalement reconstitué. L’avantage d’un jeu coopératif réside dans l’idée que soit tout le monde gagne, soit tout le monde perd. Ce qui évite dans un premier temps de gérer le problème : j’ai perdu et lui a gagné.

Ce jeu reste simple et abordable pour l’enfant. Il en existe plusieurs versions de plus ou moins grande taille. Pour ma part je vous conseille la grande version, bien plus facile à manipuler pour les petits et bien plus attractive par son design. Mais il faut savoir que des versions voyages, très pratiques car de petites tailles, existent aussi. Bref, si on doit commencer par un jeu, celui-ci me semble incontestablement le plus approprié.

Et vous ? Quels jeux de société pour petitous ont retenu votre attention ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *