Le gâteau cochon

IMG_20160405_210204 2Avec la rentrée des classes, c’est le retour du timing le soir en rentrant de l’école et du goûter que les enfants adorent ;-). Si certaines aiment bien de temps en temps inviter un petit copain ou une petite copine pour jouer à la maison, cet article est pour vous !

Envie d’impressionner rapidement nos chers petites têtes blondes? Quoi de mieux qu’un gâteau cochon ?

Appétissant, rigolo visuellement, les enfants y trouveront leur compte. Alors attention le gâteau en soit peut paraitre compliqué mais rassurez vous il n’en est rien. Le plus long reste de façonner les cochons dans de la pâte à sucre mais sincèrement ça reste du grand jouable.

Pour ma part, j’ai roulé deux boules de pâte à sucre pour le corps et la tête, des petits boudins pour les bras, de petits palets ovales pour le groin et les sabots, deux mini triangles pour les oreilles, et enfin un micro boudin enroulé sur lui même pour la queue en tire-bouchon. Le glaçage ne correspond simplement qu’à une petite quantité de chocolat fondu que j’ai fait couler sur le gâteau une fois celui-ci cuit. Le contour du gâteau est décoré de kit kat mis bout à bout et quand à la recette du gâteau (honte à moi  … ) c’est une préparation Ancel.

Bref, réalisé la veille pour le lendemain, vous aurez de quoi ravir les enfants au moment du goûter !IMG_20160406_202014

 

Macarons Ladurée à … l’aéroport !!!

20150524_174026Durant notre dernier passage à l’aéroport Charles de Gaulle, j’ai eu le plaisir de découvrir que les petits stands « Ladurée » s’étaient transformés en véritables boutiques et salons de thé ! Alors moi qui aime beaucoup les macarons, j’étais très contente de voir émerger ces petits espaces « café » dont la décoration semble nous plonger dans un autre siècle …20150524_17394820150524_173835

Les macarons « Ladurée » représentent une véritable institution pour beaucoup de touristes étrangers … Je n’étais donc pas étonnée de voir cette enseigne prendre un tel envol …20150524_17381820150524_173713

Personnellement, je trouve leurs macarons bons, mais j’avoue en avoir mangé de meilleurs dans le Sud de la France à Aix en Provence, après bien entendu tout reste une histoire de goût …

Alors pourquoi vous parler de ces petits salons de thé ? 20150524_173822

Tout d’abord, parce qu’ils font boutique et que si l’on est fan de ces macarons, que le séjour sur Paris a été très court et qu’on n’a pas eu le temps de faire un saut sur les Champs, et bien il y’ a toujours la solution duty free de l’aéroport et c’est bon à savoir 😉 .20150524_17372320150524_173830

Ensuite, parce que ces salons de thés cosy peuvent nous sauver la vie, quand on a besoin d’un peu de tranquillité et que l’on veut poser toute la petite famille au calme. Le seul hic comme toujours reste les tarifs qui sont un peu élevés à mon sens, mais bon à voir selon son porte monnaie …20150524_17361920150524_173628

Bref, à savoir, à Charles de Gaulle Aéroport, une pause « Ladurée » en bonne et due forme, c’est possible 😉20150524_173917

Un « Gravity cake »

20150114_201117Pour changer un peu des gâteaux avec décor en pâte à sucre je me suis lancée il y a peu dans les « Gravity Cakes ».

Quesaco ???

Alors les « Gravity Cakes » sont des gâteaux dont la décoration donne l’illusion que ces derniers défient les lois de la gravité. Ainsi, on peut se retrouver face à un gâteau présentant une théière en suspension et le thé qui en découle, ou encore un gâteau sur lequel se déverse un paquet de bonbons… Bref, il suffit de laisser libre cours à son imagination…

Alors maintenant, comment faire tenir tous ces objets en suspension et comment les réaliser ?

Pour les gâteaux les plus audacieux, ce sera la pâte à sucre qui servira de base à la confection des objets, durcie avec une poudre de perlinpimpin spéciale 😉

Pour les plus simples, une tige en bois (par exemple pic à brochette) et caramel suffiront. Pour coller mes bonbons chocolatées, j’avais dans un premier temps opté pour du chocolat fondu. Pour ma part ça n’a pas fonctionné…, mon deuxième essai avec du caramel s’est avéré réussi. Il faut cependant être assez rapide car celui-ci se durcit assez rapidement…

Donc je récapitule :

  1. réaliser un gâteau
  2. recouvrir son gâteau d’un joli nappage au chocolat
  3. planter au centre du gâteau un pic à brochette de façon à ce que celui-ci tienne solidement au gâteau
  4. coller un à un les bonbons au chocolat avec du caramel le long du pic à brochette
  5. terminer la décoration en collant le sachet de bonbons vide avec du caramel

Voilà ! Le résultat est original et sympathique et, chez les touts petits, a généralement le succès escompté. 20150114_201408

 

Un gâteau Belle au bois dormant

DSC_0167D’habitude la période des gâteaux « pâte à sucre » se limite à la période de décembre et février, mais cette année avec les premières invitations chez les copains, copines du petit chat, on a le droit aux prolongations … 😉

Alors voici, ma toute dernière réalisation ! Un gâteau qui j’espère inspirera certaines ou certains d’entre vous. La base correspond à mon habituel gâteau au yaourt que j’ai parfumé à la fleur d’oranger et que j’ai coupé en 4 parties dans l’épaisseur, et nappé de nutella. ( Dommage, j’ai oublié de photographier le gâteau, une fois coupé mais vraiment le rendu était sympathique 😉  )DSC_0174

Pour la pâte à sucre, il s’agit de pâte à sucre que j’ai colorée moi même, avec des colorants rose et rouge. Des emporte pièces fleurs et feuilles, une figurine bullyland   et de petites perles, étoiles de sucre viennent parfaire la décoration de ce gâteau.

DSC_0180Les proportions du gâteau au yaourt sont les suivantes :

  • 6 oeufs
  • 2 pots de yaourt
  • 4 pots de sucre en poudre ( utiliser le pot de yaourt vide pour doser )
  • 1,5 pot d’huile
  • 6 pots de farine
  • 2 sachets de levure chimique
  • une cuillère à soupe de fleur d’oranger

La cuisson est d’environ une heure à 170 degrés. ( à adapter selon son four)

Marseille et les navettes

20150502_115448Ah ! Le four à navettes… une véritable institution marseillaise ! Pour ceux qui ne connaissent pas les navettes, il s’agit de longs biscuits secs parfumés à la fleur d’oranger. Peut-être un peu moins connu que la célèbre bouillabaisse, les navettes n’en sont pas pour autant moins bonnes. Au contraire, à elles seules, elles symbolisent le goûter marseillais par excellence.

Alors où se les procurer ?20150502_11543120150502_120126

Pour notre part, nous avons nos habitudes au « Four à navettes » près de l’abbaye Saint Victor. La boulangerie est spécialisée dans la confection de ces biscuits et est réputée dans toute la ville. D’autres adresses existent mais j’avoue ne pas les avoir testées… mais apparemment, il y aurait de la concurrence… (à vérifier 😉 )

Bref, si vous avez envie d’un petit plaisir gourmand à rapporter d’un de vos passages sur Marseille, je vous conseille ses fameuses navettes. Les palais les plus fins n’en seront pas déçus… croyez en une gourmande 😉 20150502_11573120150502_115611

Thermomix TM5

new_thermomix_TM5_1Pour certains et certaines j’imagine que le terme de Thermomix ne dit pas grand chose, tandis que pour d’autres, il leur parle carrément ! Pour ma part, on va dire que jusque là lorsqu’on évoquait le Thermomix, j’entrevoyais surtout un trou à vie dans le portefeuille… Mon mari m’en avait parlé pour la première fois, il y a trois ans lorsqu’une de ses collègues de travail s’en était procuré un. La jeune femme s’était alors empressée de m’en vanter les mérites, mais j’avoue que tout ça restait encore un peu flou pour moi.

Cette année, la maman d’une petite copine du petit chat m’en a de nouveau parlé, et m’a proposé si cela m’amusait d’assister chez elle à une démonstration de Thermomix (en l’occurrence la dernière version). Étant donné que j’avais déjà gouté un chocolat chaud réalisé chez elle avec ce fameux robot, et que celui-ci, délicieux, avait grandement attisé ma curiosité, j’avoue que j’étais très tentée par la chose.

Quand l’après midi démonstration s’est organisée, j’étais ravie. Avec 3 autres copines, nous avons préparé une entrée, un plat et un dessert. Le tout a été très réussi, et j’ai trouvé le robot génial. La fougasse aux olives était prête en 5 min, le poulet et le velouté aux légumes en 15 et le sorbet 3. Bref rapidité, efficacité et goût étaient au rendez-vous !

Le Thermomix broie et mixe avec une puissance que je n’avais encore jamais vu sur un robot. Les blancs en neiges sont montés en 30 secondes, la soupe transformée en un délicieux velouté en autant de temps et la sauce pour le poulet ne demande qu’un coup de mixeur de plus. Bref, j’ai été conquise… et j’avoue que posséder un tel appareil me ravirait 😉

Le robot est muni d’un écran tactile très pratique qui permet de suivre les recettes pas à pas et les étapes d’utilisation du robot. Plus besoin de noter au préalables les ingrédients sur un bout de papier ainsi que les étapes : la clé fournie avec le robot les a en mémoire. De plus la démonstratrice nous a expliqué qu’il était possible de planifier à l’avance ses menus pour la semaine (ce que je fais déjà), en fonction de ceux-ci une liste de courses s’édite automatiquement et l’intégralité des recettes dont on a besoin pour la semaine s’enregistre sur la clé. Donc tout est sous la main pour la semaine.

Petit problème pour ma part le prix 1139 euros… c’est un investissement il faut le dire… alors je ne dis pas que je ne franchirai pas le pas, mais en tout cas pas ce mois-ci, à moins que Thermomix m’en offre un… 😉 auquel cas je vous ferai un petit panel explicite de toutes les recettes possibles.

En attendant, à défaut de Thermomix, je me contente de mon Kitchen-Aid qui pour la pâtisserie est déjà un très bon robot.

Et vous connaissez vous le Thermomix et sa dernière version ?