Le crocodile : Souvenirs d’étudiants

20150523_232702 Ah ! Le temps des bars à cocktails… Depuis que la puce est née, un lointain souvenir… C’est à dire qu’entre le travail, les nuits trop courtes, les week-ends qui défilent à la vitesse de la lumière, le temps manque… mais à bon escient je dirais 😉

Pourtant, ce week-end après avoir dîner au « Train Bleu » (et oui la grande classe quand même !) on s’est senti une âme « bar à cocktails ». Le petit chat étant chez les grands-parents tout le week-end, c’était l’occas parfaite.

Alors, tout doucement, on s’est dirigé vers le cinquième arrondissement pour boire un petit verre au fameux « Croco ». À mon époque, tous les jeunes connaissaient et maintenant également ! Alors qu’est ce que ça fait de revenir dans de tels endroits la trentaine passée ?

La carte est toujours aussi fournie, les tables poisseuses à souhait, on est toujours aussi serré avec son voisin de table, mais l’ambiance est toujours aussi chouette ! On sent tout de même qu’on a pris un petit coup de vieux mais bon ça passe encore…

Bref pour tous les nostalgiques des bars à cocktails de leur jeunesse, un petit bain de foule le temps d’une boisson et zoom on se revoit 10 ans en arrière, ça fait une petite pause souvenir rigolote où l’on prend le temps de se remémorer quelques petites histoires d’étudiants.

20150523_234745Le Crocodile

6 rue Royer Collard
75005Paris

Le train bleu

20150523_223742 Pour continuer notre week-end gastronomique nous avions décidé d’aller dîner au « Train Bleu ». 20150523_195341

Ce restaurant historique qui date de 1900, a complètement été restauré l’année dernière. Et quand on pénètre à l’intérieur, on est émerveillé par tant de dorures et de couleurs. Le cadre est bien entendu exceptionnel, je pèse mes mots il n’y en a pas d’autres à mon sens. Bref on en prend plein la vue ;-).

20150523_213808 20150523_213739 20150523_223643 20150523_195739

A côté de ça il y a bien entendu ce qu’on y mange ! Les tarifs démarrent à 62 € le dîner, vin compris, ce qui représente une somme certes, mais j’ai trouvé personnellement que le rapport qualité-prix y était et qu’il n’y avait rien à redire à ce niveau. Après bien sûr les tarifs pouvaient encore monter. Pour notre part nous nous sommes contentés du menu à 62 €, et nous sommes sortis satisfaits.

20150523_20482420150523_202110 20150523_222540_1

Vue prise depuis le restaurant avec le reflet de l’intérieure de la salle sur la vitre par laquelle a été prise la photo.

20150523_222553

Alors que mange-t-on pour cette somme ?

L’entrée :

Oeuf poché, asperges vertes et bouillon de volaille au parmesan

20150523_201040

J’ai trouvé l’œuf mollet très bon, les petites asperges avaient du goût, bref aucune déception sur l’entrée.

Le plat :

Pour ma part c’était poisson et risotto : Cabillaud vapeur, risotto crémeux et artichauts poêlés aux olives de Leccino

Très bien pour continuer.

20150523_203211

Pour mon mari : Paleron de bœuf oublié au four, légumes de saison. Moi je n’ai pas vraiment apprécié ce plat mais mon mari l’a trouvé très bon. Tout reste une histoire de goût et ça les goûts et les couleurs comme on dit : ça ne se discute pas !

20150523_203241

Pour la suite c’était fromage ou dessert. Nous avions fait le choix de prendre les deux afin de goûter aux deux. Ainsi mon mari a eu une jolie assiette avec 4 beaux morceaux de fromage et moi le dessert. J’avais le choix entre un baba ou la suggestion du chef et j’avais demandé la seconde possibilité, mais étant donné qu’au moment de nous servir ils étaient en rupture de « suggestion du chef », j’ai eu droit à choisir un dessert à la carte… et le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai eu la main chanceuse 😉

J’ai choisi pour finir : une meringue glacée aux agrumes, sorbet pamplemousse menthe

20150523_213946 20150523_215359

Un délice, j’ai rarement mangé un dessert aussi fin et équilibré ! Je n’ai d’ailleurs qu’une envie : me lancer dans ce fameux sorbet pamplemousse-menthe pour espérer réaliser quelques chose d’assez similaire…

Bref un très bon repas.

Mais le train bleu ce n’est pas qu’un restaurant ! Il y a également la possibilité de s’attabler pour une pause casse croûte (bon il faut quand même compter dans les 32 €…) ou encore pour une boisson. Le moins que l’on puisse dire, c’est que là aussi le décor ne manque pas d’originalité et de beauté.

 20150523_200633_120150523_213616 20150523_200607_1 20150523_200611 20150523_200553 20150523_20055020150523_213642

Pour conclure, je dirais que je suis passée pendant des années devant ce train bleu (et oui j’ai vécu un temps sur Paris 😉 ) et qu’à chaque fois, c’était pour courir après un train. Je n’avais jamais eu le temps de m’y arrêter, car à chaque fois soit j’étais hyper pressée, soit l’occasion ne s’y prêtait pas, car finalement quand on part en vacances et que l’on se trimbale derrière soi sa grosse valise, on n’a pas forcément l’envie de s’attabler dans un endroit aussi chic. Néanmoins, je m’étais toujours promis d’y faire un saut un jour où justement je n’aurais pas à courir après le temps. Et bien verdict : l’endroit et le repas valent vraiment le déplacement. Quand aux différents lounges, ça peut être très sympa un jour de s’y arrêter également… en tout cas l’envie y est pour ma part.

Enfin pour tous ceux qui souhaiteraient passer à la gamme supérieure niveau menu, voilà ce qu’il en est :

20150523_210555

Très tentant également, non ?

Adresse :

Le train bleu : GARE DE LYON PLACE LOUIS ARMAND 75012 PARIS

20150523_22413920150523_22395320150523_213828

Une Saint Valentin en deux temps !

20150214_195934La Saint Valentin … un bon petit restaurant en perspective 😉

Au fil des années, je me suis aperçue que la Saint Valentin avait tendance à diviser les gens entre les « pros Saint Valentin » et les « antis Saint Valentin »; ceux qui célèbrent l’événement et ceux qui l’ignorent. Pour ma part, nous l’avons toujours fêté.

Alors c’est vrai que ce jour là, les tarifs sont plus élevés, que la foule est au rendez-vous, qu’il n’y a pas besoin de ce prétexte de Saint Valentin pour s’offrir un restaurant et que c’est une fête hyper commerciale et bla et bla et bla … mais peu m’importe; pour ma part on essaie de s’y tenir et ce pour au moins trois bonnes raisons :

  • tout d’abord, quand on est un peu maman poule, et bien l’occasion fait le larron  😉
  • deuxièmement, les menus travaillés pour la Saint Valentin (si l’on choisit un restaurant de qualité) sont généralement originaux et intéressants gustativement parlant
  • enfin car dans nos vies ultras remplies, je trouve ça très joli de dédier une journée à nos amoureux (même si cela ne sous-entend pas que sans la Saint Valentin, ils seraient délaissés)

Mais avec un enfant, la Saint Valentin ce n’est pas toujours synonyme de restaurant. Il faut avoir pour cela quelqu’un à qui confier son petit chat, et quand celui-ci n’est pas bien grand, il faut avoir confiance … et connaître du monde autour de soi qui soit libre ce soir là !

Cette année, nous n’avions personne pour garder le petit chat … du coup la Saint Valentin s’est faite en deux temps : une première fois avec le petit chat et une seconde, une semaine après en amoureux au restaurant.

Mais cette année, étonnamment ce qui nous a touché tous les deux c’est la gentillesse de nos voisins, qui sachant que nous ne pouvions sortir au restaurant, nous ont apporté une partie de leur repas (un plateau de sushis, makis) qu’ils avaient réalisé l’après-midi même. Une délicate attention que nous avons appréciée à sa juste valeur et qui nous a autant fait sourire les uns et les autres sachant que pour l’occasion nous avions nous même passé commande chez Nikki Sushis.

Bref un joli souvenir. Merci encore à A. et J. pour leur gentillesse.

20150214_195910La semaine qui a suivie, nous nous sommes donc offert une petite virée au restaurant ! Un restaurant que nous affectionnons particulièrement tous les deux. Il s’agit d’un petit établissement situé dans le village de Pélissanne à une petite demi heure de la maison. Des amis nous l’avaient recommandé il y a quelques années maintenant et nous l’avons totalement adopté ;-). Il n’y a pas de carte dans ce restaurant, le chef compose ses menus en fonction de la qualité des produits qu’il trouve sur le marché. Du coup c’est la surprise à chaque fois, mais nous n’avons jamais été déçus jusqu’à présent de ce qui nous a été servi. Les tarifs ne sont pas excessifs :

  • 31 euros pour entrée, plat, dessert
  • 37 euros pour entrée, poisson, viande, dessert ou fromage

Le service est agréable, le cadre sympathique, bref une belle adresse à retenir.

L’ IG (l’invitation gourmande) 13 330 Pélissanne20150221_20053220150221_202916_120150221_21064020150221_21061120150221_213810_1