Les carrières de lumières : Une visite originale aux Baux de Provence

20130427_164907Aux Baux de Provence, petit village typiquement provençal, se trouve un « musée- spectacle » un peu particulier « la cathédrale d’images » renommé il y ‘a quelques années « les carrières de lumières ».20130427_173044

Il s’agit d’anciennes carrières de pierres dans lesquelles sont projetées sur les murs, les plafonds, le sol, des images (photos, tableau, portraits … ) sur un thème donné. C’est un endroit qui sort vraiment de l’ordinaire et où sincèrement l’on prend plaisir à revenir, car chaque année, l’exposition présentée change ! 20130427_16450820130427_17151120130427_17114120130427_163858

De plus, on est à l’abri les jours de pluie et au frais les jours de grosse chaleur en été. Bref, l’endroit présente également quelques avantages logistiques pour petits et grands selon la météo.20130427_16352320130427_17165920130427_171442

Il y a deux ans, nous nous y étions rendus pour voir l’exposition présentée sur « Monet, Renoir, Chagall …Voyages en méditerranée » .

20130427_16412320130427_16414220130427_164304C’est une sortie qui ne pose pas vraiment de souci avec un petit bout. Notre petit chat avait à l’époque un an, et a adoré jouer avec les lumières et images projetées au sol. De plus l’espace est grand et permet aux enfants une liberté de mouvement peu commune habituellement dans un musée ou lors d’un spectacle.20130427_164758

A mon avis, un passage à ne pas rater si on visite le Sud de la France et la Provence en particulier 😉20130427_173204

Pour ne rien gâcher à votre visite, les carrières de lumières se trouvent au pied du magnifique petit village des Baux de Provence. Ce petit village perché très touristique, offre une vue magnifique sur un paysage d’oliviers et de collines typiquement provençal. Les petites ruelles de pierre sèches quand à elles, invitent à la promenade … Enfin, au sommet du village, se dresse son château médiéval où de nombreuses manifestations sont organisés vers le mois de septembre. 20130427_17382420130427_17453720130427_174858

Un petit village qui vaut à lui tout seul le détour 😉

Si ça vous intéresse cette année, l’exposition proposée porte sur « Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël », dont voici une petite présentation vidéo ici.

 

Le musée Haribo à Uzès dans le Gard

20150501_172414Avis aux amateurs de bonbons !
Durant ces vacances, nous sommes allés visiter le musée Haribo à Uzès dans le Gard, un tout petit musée sur 3 niveaux mais qui attire énormément de monde !
En effet, quelle n’a pas été notre surprise à notre arrivée sur le site… Une queue phénoménale s’étalait de l’entrée du musée jusqu’à sa sortie ! Les gens faisaient même la queue pour entrer dans le magasin d’usine… Autant dire qu’on était impressionné par autant de patience ! Après avoir parlementé avec mon mari, je le convainc finalement de faaire nous aussi la queue. Verdict : une bonne quarantaine de minutes d’attente. Heureusement que les extérieurs du musée possédaient un ou deux arbres et un peu de pelouse, ce qui m’a permis de faire patienter le petit chat en ramassant quelques trésors au sol (cailloux, feuilles mortes…).

20150501_17235620150501_15500220150501_155106Le musée en lui même…

Celui-ci est à l’image de ses bonbons, c’est à dire très coloré !

20150501_163113Les informations qui y sont présentées sont plutôt intéressantes. On a ainsi appris que Haribo était allemand (moi qui étais persuadée que le célèbre petit garçonnet brun était français, snif), quelques précisions sur la fabrication de la fraise Tagada, la mise en paquet des sucreries, un petit historique sur le zan etc…20150501_16394820150501_163334 20150501_164051

Alors à partir de quel âge ?

20150501_165339Comme tout musée, je dirais que bien entendu à moins qu’on se retrouve dans une expo destinée à une tranche d’âge bien précise, la visite est un peu longue pour un petit bout de 3 ans, si l’on veut lire la totalité des explications présentées. Cependant, en survolant un peu le tout, en s’arrêtant à certains points essentiels, le musée est tout à fait praticable avec des petits bouts. Bien que j’ai regretté que le nombre d’ateliers pratiques ou interactifs soit limité, le musée reste dans son ensemble ludique.20150501_164108

À l’achat des tickets d’entrée, se trouve un bac remplis de confiseries en libre service, et l’hôtesse d’accueil donne également un petit sachet de bonbons par visiteur… On n’a pas commencé la visite qu’on a déjà les dents qui baignent 😉 Toujours à notre arrivée, nous est également donné un jeton métallique par visiteur…20150501_170821 20150501_170833 20150501_171105 20150501_171153À la fin de la visite, chaque jeton permet de récupérer, via une empaqueteuse, 4, je dis bien 4, petits paquets de bonbons par personne ! Pour le coup, on fait le plein de sucre pour un moment… 😉

Pour notre part, le passage au magasin d’usine ne s’est pas avéré nécessaire, tant nous avions de paquets pour nous 3. Maintenant, il est vrai que là aussi, le magasin vaut le coup d’œil !20150501_172117_120150501_172300

Avec leur ticket d’entrée, les enfants ont également le droit à un tour d’attraction au « Parc des 1001 cascades » qui se trouve juste à côté. Il s’agit de quatre ou cinq attractions de plein air (trampoline, château gonflable…). Il n’y a rien de fabuleux dans ces jeux, mais ils sont efficaces, je dirais : « Les enfants se régalent et se défoulent à y sauter dedans ». Bref une super idée pour terminer la visite. 20150501_173559_120150501_174613

Pour conclure, je dirais que c’est une visite qui vaut le coup, mais qu’il faut être attentif à l’horaire auquel on s’y rend, car il y a foule. Au départ, je m’étais fait la réflexion que s’il y avait autant de monde le jour de notre venue, c’était certainement parce que nous avions choisi un jour de mauvais temps et que tout le monde avait eu la même idée, mais en en parlant autour de moi, j’ai appris qu’en réalité le site était quasiment toujours pris d’assaut…

Une pause détente insolite dans Marseille

20150502_151417Une pause détente qui sort vraiment de l’ordinaire sur Marseille ?

Le Teavora est topissime pour ça ! J’ai découvert cet endroit dans un guide paru il n’y a pas très longtemps «Bouches-du-Rhône 100 lieux pour les curieux». Je recherchais vraiment quelque chose qui sorte de l’ordinaire et pour le coup nous n’avons pas été déçus. Le salon de thé possède une jolie devanture bleu turquoise. À l’intérieur à l’abri des regards, des poufs, des tapis, des alcôves, de petites lumières tamisées et surtout : un sable blanc magnifique partout au sol ! Bref une idée, qui m’a vraiment séduite. Nous avons testé une formule à 5 euros avec un thé glacé, une petite verrine fraise, mascarpone, biscuits (un peu à la façon d’un tiramisu) et une tranche de pain d’épice maison. J’ai apprécié tout particulièrement la verrine mais le pain d’épice et le thé n’étaient pas mal non plus… L’endroit vaut vraiment le coup d’œil quand au rapport qualité-prix rien à redire pour ma part !20150502_151618

Par contre, y mener son petit chat n’est pas ce qu’il y a de plus évident, pas que ceux-ci soient refusés, mais l’on est prévenu à l’entrée «les enfants ne doivent pas jouer avec le sable», ce que je comprends… Comme nous sommes joueurs, nous y sommes allés avec notre petit chat… 😉 Heureusement, celui-ci a compris assez vite que ce n’était pas l’endroit pour faire des jeux avec le sable… mais bon je dois avouer qu’on a quand même un peu stressé au départ car pour un petit bout de trois ans, un sable blanc pareil, dans une maison, c’est quand même très tentant !!! Donc soit on sait que son petit chat arrivera à respecter cet interdit, oh combien compliqué pour lui ! soit on décide une petite virée à deux… Là reste à voir avec son chéri et son… petit chat…

En tout cas, nous garderons tous les trois un bon souvenir de cette petite pause détente insolite dans Marseille 😉

20150502_15234820150502_153754